Annie Boudignon – Psychothérapeute

La crise de couple est une opportunité d’évolution. La traverser demande du courage, une confiance mutuelle pour aller au delà de ce qui déçoit et blesse. Travailler avec «l’entité couple» peut être un lieu de croissance. «Le meilleur allié du couple, c’est le couple lui même».

Annie-BoudignonAnnie BOUDIGNON
4 Rue PRAVAZ – 69003 LYON
tel : 04 72 60 81 11 – 06 81 00 49 65
Psychothérapie : Adultes, Adolescents, Couples.
Sophro-analyse
Psychogénéalogie


MON PARCOURS

J’ai commencé ma vie professionnelle par le diplôme d’infirmière. Cette expérience dans les hôpitaux publics a été très formatrice. C’est une grande école humaine auprès de toutes les couches sociales devant la maladie, les accidents, la détresse et la mort. Certains services de réanimation, soins intensifs, hématologie, cancérologie, m’ont fait approfondir les liens entre corps et esprit, entre psychique et somatique. Il y a eu très tôt ma propre histoire traversée de difficultés et d’épreuves. J’ai commencé à me poser des questions sur le sens de la vie, sur l’existence. Bien sûr, je n’avais pas les réponses. Ma quête a commencé en décidant de me faire aider en allant en psychothérapie :
Cette première étape, uniquement verbale, m’a permis de sentir que je n’avais pas accès aux racines de ma souffrance profonde.

La deuxième étape a été la rencontre avec l’analyse psycho-corporelle, qui m’ a fait retrouver les émotions, les sensations, les sentiments en lien avec les situations du passé refoulées, occultes. Grandie par cette expérience, j’ai envisagé de continuer mon voyage intérieur par le travail de NEURO-VÉGÉTOTHÉRAPIE (voir les concepts de Wilhelm REICH).
C’est en vivant les transformations de ce processus psycho-thérapeutique, que j’ai eu envie d’acquérir cette méthode psycho-corporelle.

LA NEURO-VÉGÉTOTHÉRAPIE
Elle mobilise donc le système neurovégétatif à travers un protocole précis de mise en situation : « LES ACTINGS »
La verbalisation est essentielle. Le thérapeute va aider à analyser les représentations, les émotions, les sensations, les affects en lien avec l’histoire de la personne, ce qui va lui permettre de devenir consciente de son système de défense, et des schémas anciens.
Le travail corporel, énergétique, analytique, amène à creuser l’archaïque, c’est à dire d’aller aux racines de nos limitations, de nos traumatismes du passé, des schémas répétitifs au profit d’une ouverture à la vie.
La prise en compte des différents aspects de l’être physique, psychique, et social construit un MOI ADULTE ancré dans le réel, qui lui permet d’être capable de faire plus librement ses propres choix. En effet, trois phases essentielles de l’amour vont être développées au cours du processus :
– Être aimable, être aimé
– S’aimer
– Aimer les autres ; accéder à l’altérité

C’est de l’ouverture du cœur à l’Amour et à la Joie dont il est question.

PSYCHOTHÉRAPIE DE COUPLES
Parce que vivre en couple, cela s’apprend : c’est un apprentissage, une école au quotidien, si l’on prend le temps de comprendre, de savoir. Les partenaires qui osent questionner la relation qui les anime, peuvent ainsi continuer à inventer, créer leur couple. Parce que hommes et femmes sont pris dans les mêmes préoccupations du sens de leur vie :
Qui suis je ?
Quel sens donner à ma vie?
Quel est mon rapport l’autre, aux autres?
Qui suis je en tant qu’homme, femme ?

La crise de couple est une opportunité d’évolution. La traverser demande du courage, une confiance mutuelle pour aller au delà de ce qui déçoit et blesse. Travailler avec « l’ entité couple » peut être un lieu de croissance. « Le meilleur allié du couple , c’est le couple lui même ».


 

ORIGINES DE LA NEURO-VEGETOTHERAPIE
Wilhelm REICH, docteur en médecine, psychanalyste passionné de biologie, de sexologie et d’anatomie, dès 1920 il devient l’élève de FREUD. Il apporte un éclairage nouveau, essentiel
dans la compréhension du modèle humain : On peut entrer dans l’ inconscient par le corps et les muscles. Il en tirera le concept de Cuirasse musculaire, lieu des blocages de la circulation énergétique, à travers sept anneaux échelonnés de la tête au pelvis.
Wilhelm REICH contribuera ainsi à la compréhension de l’énergie et mettra aussi en évidence la cuirasse caractérielle, traits de caractère qui protègent le sujet contre l’angoisse.
La peur est reconnue comme la cause centrale de tous les troubles de l’ être humain, car elle engendre des réactions dans tout le système neuro-végétatif.
De 1933 à 1948 , Wilhelm REICH élaborera une méthode qu’il nommera « végéto-thérapie », basée sur le fonctionnement et les dysfonctionnements du système neuro-végétatif.
La base du travail thérapeutique repose sur l’ introduction du toucher, et du contact avec le corps du patient.
Ola RACKNES conserve l’héritage de Wilhelm REICH et le transmet à Gerda BOYESEN et à Fédérico NAVARRO. Il deviendra la pièce maitresse de la transmission de l’oeuvre de W. REICH en Europe. Federico NAVARRO, psychanalyste et neuropsychiatre, s’intéressera aux travaux de W.REICH et les poussera plus loin la méthode qu’il appellera : Neuro-végétothérapie .
Elle procède de manière systématique et progressive en partant du premier segment énergétique (oculaire), jusqu’au 7ème segment (pelvis), questionnant ainsi tout l’inconscient personnel à partir de sollicitations musculaires. Cette approche humaniste du travail thérapeutique sollicite nos capacités d’ouverture du cœur.

FONCTION D’AIMER = FONCTION DE GUÉRISON !

Les commentaires sont clos.